Décollâge

Décollâge

Mercredi 6 Janvier

C’est le grand départ… Le décollage …
Dans l’avion vers Xi’an, ballottée par un vent soufflant vers l’Est,
Je me sens comme une feuille d’arbre vacillante,
Va si vaillante… vers l’étranger.
Le circonflexe à l’envers, j’ai la tête comme une boussole.
Même à l’Ouest, une première rencontre se dessine déjà : Weina.
Mais avant de se mettre à tisser des liens, du sommeil … et on verra demain.

Anaïs

Après avoir longuement réfléchi et travaillé sur ce projet, nous avons enfin quitté Paris hier à 14h30. J’avais un peu oublié une chose qui m’est vite revenue à l’esprit : c’est long 11h de vol. Dans la file de l’aéroport de Xi’an, une jeune chinoise francophone, Weina, nous aborde et nous invite à la contacter lors de notre passage dans cette ville. Nous sommes à peine rentrés sur le territoire chinois que nous ressentons déjà une forme d’hospitalité et de chance. Ça commence bien !
Malheureusement ça ne va pas trop durer… Notre avion pour Beijing connait une avarie et nous devons attendre 2h de plus à l’aéroport. Il est 12h30, heure locale, quand nous décollons (5h30 pour nous) et la fatigue commence sérieusement à se faire ressentir. D’ailleurs, nous ne comprenons rien à ce second vol. C’est juste l’atterrissage qui nous réveille.
L’aéroport de Beijing est énorme, avec 3 terminaux. Il nous faut passer du 1 au 3 avec une navette gratuite pour y trouver l’Airport Express qui nous mènera aux lignes de métro de la ville. Et enfin, le métro 2 nous dépose à la station Qianmen, près de la guesthouse Beijing Léo Hostel réservée avant le départ. Nous sommes dans un état d’extrême fatigue et ne prenons pas vraiment le temps d’appréhender ce nouvel environnement. Juste celui de faire une photo de la rue de l’auberge. Il n’y a plus aucun doute, nous sommes en Chine !

Christophe

IMG_0663

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *