La Chine en vrac

Jeudi 4 février

Nous arrivons à la fin de notre voyage en Chine.
Nos articles retracent l’histoire que nous y avons vécue.
La Chine, à la croisée des époques, comporte en elle l’étonnant mariage d’une richissime Histoire millénaire et d’un futur au présent. Le visage un peu figé, comme masquée, elle ne se montre que peu à peu, en s’inscrivant dans le temps. Elle laisse l’empreinte de ses multiples contrastes dans le cœur de ses visiteurs. Le souvenir d’un sourire franc mais qui s’apprivoise et d’une langue énigmatique pleine de trésors. La Chine impose sa grandeur et l’ordre étrange qui la régit, avec rudesse. Elle vous accueille et vous raconte son identité fermement, humblement, timidement mais toujours intensément !
Résumer nos impressions sur ce pays en quelques mots est un exercice complexe. Nous avons donc fait le choix de partager, en guise de conclusion, ces quelques observations spontanées, récoltées en vrac au fil du périple : des drôles de découvertes, des nombres, des phrases, des souvenirs et puis des « impressions sensibles » dans l’interview des 5 sens. Un voyage se compose aussi d’expériences uniques en leur genre, de rêves réalisés, ou non… Alors nous terminerons cet article avec notre « To Do List » à nous à l’issue de cette première étape en Chine !

Drôles de découvertes :
– Le lait fraise tagada, en briquette, avec des morceaux dedans.
– Les gâteaux poilus sucré-salé

20160110_20330920160110_203355

 

 

 

 

 

 

 

– Les chips lays goût patate
– Les saucisses en plastique froide à manger partout.
– Le Tof (tofu grillé au barbecue)

IMG_2088

– La sauce soja au beurre de cacahuète
– Le thé à la rose glacé avec de l’eau en gelée

Une phrase que Tof n’a pas arrêté de dire : « Mais pourquoi ? »
Une phrase qu’Ana n’a pas arrêté de dire : « C’est étonnant »
Temps passé dans les transports pour des grands trajets :
53h30 de train et 29h de bus
Nombre de chez-soi :
10 hôtels
Nombre d’hôtels avec une connexion Internet à peu près opérationnelle : 3
Nombre d’hôtels où on a eu un chauffage efficace : 1 (chauffage au sol, mais tellement brûlant qu’on pouvait à peine poser le pied par terre !)
Truc le plus bizarre qu’on ait vu : les coupes de cheveux des chinois
Nombre de jours malade : 4 pour Ana, 2 pour Christophe
Meilleure découverte culinaire : les dumplings

tof et dumpling
Nombre d’alcools non-identifiés bus : 2 (pour Christophe)
Meilleur souvenir :
Tof : la promenade sur les rails entre Tuanshan et Jianshui, l’un des rares moments de calme, avec la sensation de ne pas être un touriste…
Ana : le panorama à l’arrivée en haut de la Grande Muraille. La récompense après un effort intense. Le fruit d’une belle montée sur les traces d’un passé étranger.
Pire souvenir :
Tof : Avec du recul, l’espèce de flan aux champignons qui baignaient dans une mer d’huile à Jianshui me redonne toujours des hauts de cœur !

Jianshui-les oeufs au lait aux champignons à huile
Ana : le froid de cet hiver chinois… intense, tenace, permanent… jusqu’à l’épuisement.
Notre bonne idée pour partir dans ce pays : la tablette tactile (offerte par le marchand de pare-brise !) avec guide de voyage, convertisseur de devises + traducteur et géolocalisation google (qui ne marchait qu’à moitié !).
Notre mauvaise idée pour partir dans ce pays : ne pas avoir prévu assez de vêtements bien chauds !
Meilleurs achats : deux paires de chaussette en angora à 1€50
La phrase qu’on nous a dit le plus souvent : « French ! Ô it’s so romantic !!! »

Interview des 5 sens

( NB : interview réalisée à l’aveugle, sans connaître la réponse de l’autre !)
S’il ne restait qu’une odeur?
Tof : Le mélange des odeurs de plats mijotant, ou grillant, ou tout autre adjectif de cuisine dans la rue du quartier musulman de Xi’an.
Ana : Celle du quartier musulman de Xi’an, un parfum indescriptible fait du mariage de toutes les odeurs qui se dégageant des échoppes. Ou celle du thé au Jasmin du Wuhou temple de Chengdu.

thé jasmin
Qu’un goût?
Tof : Je crois que le goût qui m’a le plus surpris (en bon hein, parce qu’en mauvais, il y en a plusieurs…), c’est le mélange entre de la sauce soja et du beurre de cacahuète dans lequel on trempait nos dumpling à Tuanshan
Ana : Instinctivement, c’est un peu dommage, mais je dois répondre le goût du lait fraise tagada bu à l’aéroport de Xi’an, alors que nous étions encore en transit. Au bout de la paille et de la première aspiration, des petits morceaux non identifiés surgirent de la briquette, j’ai d’abord cru à du lait caillé, jusqu’à ce que je les mâchouille un instant, et réalise qu’il s’agissait de morceaux de fraise tagada. Je crois que pour la culture chinoise j’aurai préféré que ce soit du lait caillé !!!
Qu’une image?
Tof : La première vue de la horde de touristes chinois au milieu de ces magnifiques paysages du Jiuzhaigou National Park. Au milieu d’une grande montagne, des plates formes aménagées près d’un point de vue avec une bonne centaine de personnes dessus. Et ça se renouvelait à chaque point de vue.

IMG_1817
Ana : Celle contrastée des Terra Cotta Warriors figés et de leurs armes millénaires, faisant face à une horde « d’enfant uniques » remuant, leurs smartphones à la main.

Qu’un son?

IMG_1697
Tof : Le calme absolu au milieu du Jiuzhaigou National Park, quand on marchait sur la route. Du coup, le son que je retiens est finalement, un manque de son (ce qui est arrivé peut être à 2 reprises lors de notre mois dans ce pays).
Ana : Sans hésiter, les joueurs de djembé et leur bande sonore préenregistrée dans les rues de Xi’an à la nuit tombée. Ou non, le son des raclements de gorges suivis de crachats à chacun de nos pas… rhaaa et puis non, question non résolue en fait : un seul son à la fois, en Chine ça n’existe pas !!!

djambé xian
Qu’un objet?
Tof : Pour moi, il s’agit en fait d’un combo de deux objets, d’un côté, je nomme le magnifique et bi-millénaire Terra Cotta Warrior, symbole de toute la force et la puissance d’un empire passé, et de l’autre, je nomme… Bumblebee… ou en tout cas, sa statue, que nous avons vus en sortant justement du musée des Terra Cotta Warriors, symbole à mes yeux d’une certaine perte de repère…
Ana : Les masques anti-pollution qui cachent les visages des chinois, autant en ville qu’en campagne. J’en ai vu de toutes sortes… Un véritable business qui m’a laissé perplexe…

TO DO LIST !

– Marcher sur la Grande Muraille
– Manger le canard laqué de Beijing
– Manger du poulpe pané frit dans la rue
– Randonner pendant 4h sur une route chinoise dans un brouillard si épais qu’on ne distingue pas à 3m devant soi, pour aller voir un village champignon rendu invisible par le dit brouillard
– Rendre visite aux terra cotta warriors
– En sortant à peine de deux jours de gastro, prendre un minivan assis sur une banquette tenue par la ceinture de sécurité enroulée autour de l’appui tête ; descendre une route pavée à flanc de montagne, avec un chauffeur qui se croit dans Mario Kart ; et forcément, finir par illustrer l’expression « aller au tas » …
– Flâner dans les rizières de YuanYang
– Faire 15 km de randonnée le long d’une ligne de chemin de fer
– Être à moins de 2m d’un Panda et pouvoir l’admirer
– Manger des pousses de Bambou bien juteuses et mieux comprendre les pandas
Pas fait :
– Manger un œuf de 100 ans.
Nous en avons vu une fois lors de nos premières heures passées à Beijing. Nous ne nous sommes pas précipités (allez savoir pourquoi…) et l’occasion ne s’est (malheureusement…) pas représentée.
– Visiter Zhangjiajié.
– Se rendre dans la vallée de Bama (avec un interprète !) et approfondir la rencontre avec les aînés.

4 commentaires

  1. GEORGELIN Éric

    Merci ! Vos impressions nous immergent vraiment dans votre voyage. Bonne route !

    • Christophe et Ana

      Merci beaucoup Eric. Nous venons de rencontrer Laura, et de dîner avec, elle nous a donné beaucoup de bons conseils pour le Cambodge, nul doute que nous aurons encore de beaux articles à partager!

  2. Mado et Christian

    Coucou Ana et Christophe ! Merci de nous faire partager ce beau voyage et cette belle expérience…. et c’est pas fini !!! Un gros bisou à Dominique qui doit être avec vous en ce moment ! Mado

  3. Doose Guillaume

    Résidence Harmonie – Comité des Ages du Pays Trithois – Aulnoy-lez-Valenciennes.
    Votre parcours est suivi mensuellement pas les résidents de l’atelier Eurêka … vous les faites rêver ! Ils voyagent avec vous, partagent vos aventures, avec beaucoup d’émotions !
    Ils vous transmettent leus encouragments, leurs remerciements et attendent la suite avec avidité !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *